....voila, je viens de fermer la porte sur trois semaines de vacances bien agréables.

Je ne regrette pas d'être resté dans la région, malgré les avis de mes amis juilletistes qui n'arrêtaient pas de me mettre en garde contre les rigueurs du climat. Contrairement à leurs analyses, j'ai trouvé ce mois de "novembre" assez clément, voir un peu chaud, il n'y a vraiment plus saison !!!

Si j'avais été un peu plus aventurier je me serais peut être aventuré plus au nord vers l'île d'Oléron ou les Sables d'Olonne dans l'espoir de croiser quelques palmipèdes dérivant sur un morceau de banquise.

Non, j'ai décidé de revenir dans un petit endroit de la côte girondine que j'affectionne particulièrement et qui ne me déçoit jamais, d'autant plus que le soleil fut pas mal de fois de la partie et les paysages sauvages inchangés. Oui, il existe encore des sites où l'homme n'a pas déposé son pied bétonné pour s'approprier ce qui ne lui appartient pas.

Et pourtant, mon inquiétude grandissait en voyant ces hordes de touristes avec leurs plaques minéralogiques bien identifiées se précipitant vers ce petit coin de paradis, mais fausse alerte, comme tout bon touriste qui se respecte, ils préfèrent s'entasser tous au même endroit, sur des plages surveillées, en bataillant pour s'approprier chaque centimètres de sable libre ! Pour une fois j'admire leur discipline ou plutôt leur statut de moutons de Panurge. 

Enfin, même si ces moments furent sympas, je ne le cache pas, je suis content de rentrer chez moi et de retrouver ma coloc qui apparemment se désespérait de me revoir ... j'ai eu une petite appréhension avant de franchir la porte de l'appart mais rien n'avait changé et derrière celle ci m'attendait le joli sourire d'Audrey avec un cadeau dans les mains....

Je ne fus guère surpris d'y découvrir un petit guide de cuisine, avec pleins de petits plats savoureux à préparer pour me faire pardonner de l'avoir abandonner à son triste sort .... rien ne change en fait, et me voilà reparti pour apprécier les douceurs de la cohabitation.