10 février 2009

Un soir de demi-brume à Londres Un voyou qui ressemblait à Mon amour vint à ma rencontre Et le regard qu'il me jeta Me fit baisser les yeux de honte Je suivis ce mauvais garçon Qui sifflotait mains dans les poches Nous semblions entre les maisons Onde ouverte de la mer Rouge Lui les Hébreux moi Pharaon Qui tombent ces vagues de briques Si tu ne fus pas bien aimée Je suis le souverain d'Egypte Sa sœur-épouse son armée Si tu n'es pas l'amour unique ... Guillaume... [Lire la suite]
Posté par sachaguitry à 21:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

03 février 2009

Grand corps malade : rencontre

Ce slam est un petit moment de poésie à savourer
Posté par sachaguitry à 23:31 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
14 janvier 2009

A une femme Victor Hugo Enfant ! si j'étais roi, je donnerais l'empire,Et mon char, et mon sceptre, et mon peuple à genouxEt ma couronne d'or, et mes bains de porphyre,Et mes flottes, à qui la mer ne peut suffire,Pour un regard de vous !Si j'étais Dieu, la terre et l'air avec les ondes,Les anges, les démons courbés devant ma loi,Et le profond chaos aux entrailles fécondes,L'éternité, l'espace, et les cieux, et les mondes,Pour un baiser de toi !
Posté par sachaguitry à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 décembre 2008

Je voudrais, si ma vie était encore à faire Paul Verlaine IJe voudrais, si ma vie était encore à faire, Qu'une femme très calme habitât avec moi, Plus jeune de dix ans, qui portât sans émoi La moitié d'une vie au fond plutôt sévère.Notre coeur à tous deux, dans ce château de verre, Notre regard commun, franchise et bonne foi,Un et double, dirait comme en soi-même : Voi ! Et répondrait comme à soi-même : Persévère !Elle se tiendrait à sa place, mienne aussi, Nous serions en ceci le couple réussi Que l'inégalité, parbleu !... [Lire la suite]
Posté par sachaguitry à 09:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
29 novembre 2008

Soleils couchants Une aube affaiblieVerse par les champsLa mélancolieDes soleils couchants.La mélancolieBerce de doux chantsMon coeur qui s'oublieAux soleils couchants.Et d'étranges rêves,Comme des soleilsCouchants, sur les grèves,Fantômes vermeils,Défilent sans trêves,Défilent, pareilsA de grands soleilsCouchants sur les grèves.Paul Verlaine
Posté par sachaguitry à 00:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
22 novembre 2008

Devenir un homme........

Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir, Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties Sans un geste et sans un soupir, Si tu peux être amant sans être fou d’amour ; Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre Et , te sentant haï, sans haïr à ton tour, Pourtant lutter et te défendre ; Si tu peux supporter d’entendre tes paroles Travesties par des gueux pour exciter des sots, Et d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles, Sans mentir toi-même d’un mot ; Si... [Lire la suite]
Posté par sachaguitry à 18:38 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
29 avril 2008

Invitation au voyage

Mon enfant, ma soeur,Songe à la douceur,D'aller là-bas, vivre ensemble!Aimer à loisir,Aimer et mourir,Au pays qui te ressemble!Les soleils mouillés,De ces ciels brouillés,Pour mon esprit ont les charmes,Si mystérieux,De tes traîtres yeux,Brillant à travers leurs larmes.Là, tout n'est qu'ordre et beauté,Luxe, calme et volupté.Des meubles luisants,Polis par les ans,Décoreraient notre chambre;Les plus rares fleursMêlant leurs odeursAux vagues senteurs de l'ambre,Les riches plafonds,Les miroirs profonds,La splendeur orientale,Tout y... [Lire la suite]
Posté par sachaguitry à 19:59 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
16 février 2008

Mon rêve familier Paul Verlaine Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrantD'une femme inconnue, et que j'aime, et qui m'aimeEt qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la mêmeNi tout à fait une autre, et m'aime et me comprend.Car elle me comprend, et mon coeur, transparentPour elle seule, hélas ! cesse d'être un problèmePour elle seule, et les moiteurs de mon front blême,Elle seule les sait rafraîchir, en pleurant.Est-elle brune, blonde ou rousse ? - Je l'ignore.Son nom ? Je me souviens qu'il est doux et sonoreComme ceux des... [Lire la suite]
Posté par sachaguitry à 11:34 - - Commentaires [5] - Permalien [#]