Je viens de passer quelques jours dans la plus belle ville du monde, et je réalise que Paris regorge d'une diversité de trésors qui n'a pas vraiment d'équivalents. Je ne suis pas payé par l'office de tourisme de la capitale ou menacer dans mon intégrité physique par une extrémiste parisienne pour faire cette constatation. Ceci est juste le reflet de la réalité.

De toutes les musées que j'ai visité, un m'a particulièrement touché et ceci d'autant plus que ce fut une véritable surprise. J'ai passé un moment particulièrement émouvant au sein du musée des lettres et formulaires et pourtant même pas une référence sur le dépliant touristique des musées parisiens. Grave lacune en fin de compte, car dans son registre, cet endroit regorge de trésors littéraires.

8ruedenesle2

"C'est toujours dans les lettres d'un homme qu'il faut chercher plus que dans tous les autres ouvrages l'empreinte de son coeur et la trace de sa vie", témoignait Victor Hugo. Les lettres et manuscrits " apportent, en effet, un précieux éclairage pour comprendre la pensée des hommes et femmes - écrivains, hommes d'État, scientifiques, musiciens - qui ont écrit les grandes pages de l'histoire. 

Je fus particulièrement ému par la lettre d’amour de Géricault à Mme Trouillard, par celle de Mozart évoquant sa dernière composition en même temps que la mort de son père. Tous ces morceaux de papier écrits d'une main sûre ou hésitante, triste ou joyeuse... on rentre doucement dans l'intimité de ces grands personnages.

Je regrette juste de ne pas avoir eu assez de temps pour explorer tous ces trésors, mais en sortant, je me suis promis d'y retourner et de partager ce moment avec les personnes que j'aime.